Analyse

Avis d’Experts : Pétrole, Crypto-monnaies et Activation du Marché

Analyse à mi-chemin par les Experts Olymp Trade


Les chiffres de l’emploi non agricole ont fortement perturbé le marché. Le dollar continue de se renforcer et les actifs à caractère défensif sont en baisse. Le marché commence enfin à avoir une tendance après une période de consolidation. Ce qui se passe exactement sur les marchés des matières premières, des devises et des crypto-monnaies a été analysé par les experts d’Olymp Trade dans cet article.

 

Tendances Hebdomadaires

  • CHF/JPY  -0,61 %. Le trading pour une vente avec 100 dollars et un multiplicateur X200 aurait pu rapporter 122 dollars.
  • CAD/CHF  +0,92 %. Vous auriez pu gagner 184 $ en effectuant un trade à la hausse avec 100 $ et un multiple de X200.
  • NZD/CHF  +0,75 %. Vous auriez pu gagner 150 $ en effectuant une transaction à la hausse avec 100 $ et un multiple de X200.

 

Marchés des Matières Premières

Le prix du pétrole brut Brent est actuellement revenu à 70 dollars le baril. La principale raison en était les signes d’une demande croissante de carburant aux États-Unis, qui compensaient les craintes de restrictions de mouvement en Asie causées par la propagation de la variante Delta de la COVID-19.

Toutefois, la situation a rapidement changé. Le Brent a rapidement plongé sous les 70 dollars après que les États-Unis ont demandé à l’OPEP d’augmenter sa production pour tenter de contrer la hausse des prix de l’essence. L’administration du président Biden estime que le niveau actuel de production est tout simplement insuffisant et que cela pourrait compromettre la reprise de l’économie mondiale. On peut dire que l’administration actuelle répète complètement les actions de la précédente en la matière.

Entre-temps, l’Agence Internationale de l’Énergie (AIE) a publié ses prévisions pour le pétrole. Elle est assez conservatrice et suppose que la pénurie de pétrole sur le marché prendra fin en décembre 2021. Si tout se passe selon le scénario de l’AIE, nous ne verrons pas de sitôt une augmentation des prix du pétrole.

Selon l’AIE, les prix du Brent resteront proches des niveaux actuels jusqu’à la fin de l’année 2021, à 72 dollars le baril en moyenne, et la demande diminuera effectivement. En 2022, le prix du Brent chutera à 66 dollars par baril en moyenne.

Les principales raisons sont les mêmes que celles évoquées par le cartel OPEP+. La croissance continue de la production dans les pays de l’OPEP+ et l’accélération de la croissance de la production de pétrole difficile à récupérer aux États-Unis dépasseront le ralentissement de la croissance de la consommation mondiale de pétrole, et contribueront à la baisse des prix de l’or noir.


Le prix de l’Or (métal) a plongé à 1 720 dollars l’once depuis le dernier rapport sur les emplois non agricoles. Le dollar s’est renforcé après que les offres d’emploi américaines ont bondi de 590 000 en juin et ont dépassé les 10 millions pour la première fois, selon le département américain du travail. De plus, le nombre de nouveaux emplois non agricoles aux États-Unis a bondi de 943 000 en juillet, ce qui est bien supérieur aux prévisions.

 

Marchés des Devises

Le Dollar US se maintient à des niveaux élevés grâce à des données plus solides sur le marché du travail américain. Par ailleurs, cela a renforcé l’attente d’une réduction prochaine des mesures de relance de la Réserve Fédérale.

La perspective d’une réduction du programme d’achat d’obligations a fait grimper le rendement des obligations américaines et a eu un impact négatif sur les valeurs refuges comme l’or et le Franc Suisse.


Le Franc Suisse a baissé d’environ 1,6 % par rapport au dollar sur plusieurs jours et s’échange à 0,92 franc par dollar. Parallèlement à l’Euro, la monnaie suisse se situe à un niveau de 1,080 euro, alors qu’au début du mois, le franc s’est renforcé pour atteindre un maximum de 1,072 au cours des neuf derniers mois.

Le marché s’est remis en mouvement, révisant le calendrier de la réduction des mesures de relance de la Réserve Fédérale. Ce processus ne fait que commencer et il faut s’attendre à d’autres adaptations.

 

Le Yen a baissé de 0,08 % par rapport au dollar à 110,37 yens, proche d’un plus bas de deux semaines. Le dollar ne retrouvera ses précédents sommets à 111 yens qu’en cas de hausse significative du rendement des obligations du gouvernement américain.

 

Marchés des Crypto-monnaies

Le Bitcoin se redresse rapidement après une baisse prolongée. Le prix de la première crypto-monnaie a déjà dépassé les 46 000 dollars, ajoutant plus de 50 % à la valeur du BTC en seulement deux semaines. Il n’y a pas de raisons fondamentales apparentes pour cette croissance jusqu’à présent, donc cela pourrait s’avérer être un autre piège haussier pour les traders à court terme.


Le hard fork de Londres a eu lieu sur le Mainnet d’Ethereum au bloc #12,965,000. Dans les premières heures qui ont suivi l’activation de Londres, le prix de l’ETH a augmenté de 10 %. La mise à jour a retardé l’activation de la méthode de la “bombe de difficulté” jusqu’au 1er décembre 2021 et a réduit la rémunération, ce qui entraînera une diminution des revenus de mining d’environ 20 à 30 %.


Pendant ce temps, les régulateurs américains continuent d’attaquer les services de crypto-monnaies dans la série de mesures suivantes :

  • BitMEX a résolu un litige civil avec la Commodity Futures Trading Commission (CFTC) et le Financial Crimes Enforcement Network (FinCEN) aux États-Unis. La société a accepté de payer une amende de 100 millions de dollars pour avoir violé les procédures de lutte contre le blanchiment d’argent et de contrôle des clients.
  • La SEC américaine a déposé une requête auprès du tribunal pour que l’agence soit autorisée à accéder aux échanges des employés de Ripple via la messagerie Slack. Ils prévoient d’accéder à “plus d’un million de messages qui comprennent des téraoctets de données”.
  • La SEC a infligé une amende de 10 millions de dollars à la bourse de crypto-monnaies Poloniex pour avoir organisé des échanges de titres non enregistrés sous forme d’actifs numériques entre juillet 2017 et novembre 2019.

 

Conclusion

Le dollar américain commence à bouger, emportant avec lui la quasi-totalité des marchés. La perspective d’une baisse du Quantitative Easing (QE) de la Réserve Fédérale Américaine a stimulé le marché, qui est toujours en train de digérer cette information. En conséquence, des mouvements de tendance à moyen terme pour plusieurs actifs sont susceptibles de se former car ils se préparent depuis longtemps.

Articles similaires