Mode de Vie

George Soros. La personne que tout trader doit connaître

Qu'est-ce qui rend George Soros intéressant pour les traders ?


Nous connaissons plusieurs dizaines de traders et d’investisseurs légendaires partout dans le monde, mais rares sont ceux qui réussissent vraiment. Le succès de George Soros ne laisse aucun doute : des décennies d’expérience, des transactions exceptionnelles et son approche unique du marché parlent d’elles-mêmes.

Cet article ne comporte aucune analyse éthique. Nous souhaitons simplement vous faire part de quelques faits sur sa vie pouvant être utiles aux traders.

 

Enfance, jeunesse et modèles

Les débuts de George Soros ont eu lieu pendant la période la plus turbulente du XXe siècle et devraient faire l’objet d’une histoire séparée. Hitler a occupé la Hongrie en 1944, et il y a eu des répressions massives contre les Juifs hongrois. La famille de George a survécu grâce à de faux papiers et a émigré après l’arrivée des communistes au pouvoir.

En 1947, la famille Soros s’est retrouvée au Royaume-Uni. C’est là où il a rencontré Karl Popper, un idéologue bien connu de la « open society ». Son livre « La Open Society et ses ennemis » a été le fondement de la vision du monde du futur milliardaire.

Grâce à ce livre, George Soros est toujours un partisan de la liberté et un promoteur du changement. Il est essentiel que les traders adhèrent à cette approche, car le marché est en constante évolution. Les taux d’intérêt s’ajustent, les crises frappent les marchés de temps en temps, les mêmes graphiques d’actifs peuvent refléter des tendances opposées. Il n’y a rien de « durable » dans le monde du trading.

 

Parcours vers le Trading

Dans les années 50 du XXe siècle, rares étaient ceux qui pouvaient se lancer dans le trading sur le marché financier. C’était un milieu exclusif, réservé principalement aux gens très riches. Les chances de Soros de faire partie de cette communauté étaient extrêmement faibles. Avant de rejoindre le monde de la finance, il n’a réussi à travailler que comme vendeur de produits de mercerie et comme directeur des ventes de produits du tabac.

Mais un jour, George a décidé de faire une pause et de revoir son parcours professionnel. Il a décidé de prendre la mesure sans précédent d’écrire des lettres de demande d’emploi aux dirigeants de toutes les banques d’affaires du Royaume-Uni.

Les premiers entretiens n’ont pas abouti. Ce fut un heureux événement lorsque Soros fut engagé par Singer & Friedlander, une banque dirigée par un Hongrois. Mais ce poste était loin d’être sans faille.

Une nouvelle recherche d’emploi l’amène dans une société de courtage de New York détenue par un de ses amis d’université. À cette époque, Soros avait 26 ans et le succès financier n’était qu’un rêve éloigné. Mais c’est à ce moment-là qu’il a commencé sa carrière de spéculateur : il est devenu un véritable trader d’arbitrage.

 

« Le Roi Borgne parmi les Aveugles »

À la fin des années 50 et au début des années 60, les investisseurs américains étaient peu familiarisés avec les actions européennes, qui sont ensuite devenues extrêmement populaires dans le pays. George Soros a été rapidement rattrapé par les événements : son expérience dans une banque européenne lui a permis de mieux comprendre ce secteur.

Dans son livre : « Soros on Soros : Staying Ahead of the Curve », George se qualifie de « leader boom des investissements » et de « roi borgne parmi les aveugles ». JPMorgan et la Fondation Dreyfus se sont ralliés à son opinion. Soros avait, donc, fait son premier grand pas dans sa carrière à l’âge de 30 ans.

 

Activité Intense et Baisse du Patrimoine

Au terme d’une brève interruption, Soros a entrepris de gros investissements. Au début des années 70, il avait créé plusieurs fonds d’investissement dont le capital total excédait les dizaines de millions de dollars.

En 1978-79, Soros et son associé Jim Rogers ont entamé des investissements dans le secteur de la technologie, que les investisseurs de Wall Street ignoraient. Il a ensuite passé par une crise psychologique, un divorce de sa femme, et la crise économique de 1981 lorsque ses fonds ont été ramenés à 200 millions de dollars au lieu de 400.

 

1992. « La Banque d’Angleterre à genoux »

Étant une personne polyvalente, Soros n’a pas limité ses choix de biens. Il s’est intéressé aux actions et aux titres, aux opérations d’arbitrage complexes et au pétrole. Le marché des changes ne faisait pas l’exception. La vente à découvert de la livre sterling par Soros en septembre 1992 est devenue son plus grand succès sur le marché des changes.

En raison de la crise de dévaluation qui a eu lieu le 16 septembre 1992, la Banque d’Angleterre a augmenté le taux d’intérêt et a soutenu la livre par des interventions sur le marché des changes. En vendant la livre à découvert, George Soros a réalisé un bénéfice d’environ 1 milliard de dollars.

Depuis lors, George Soros a partagé à plusieurs reprises ses prévisions concernant les économies respectives des différents pays, mettant systématiquement en évidence la faiblesse de tout système basé sur la rigidité et les restrictions.

 

Retraite et Retour

En 2004, George Soros a décidé de se retirer du monde des affaires. Ses fils sont ainsi devenus les successeurs d’un empire géant au capital de plus de 13 milliards de dollars. Mais le patron n’est pas resté longtemps dans l’ombre.

Il a repris ses activités pour la première fois à la veille de la crise financière mondiale, en 2007. Même à cette époque, il était préoccupé par la situation du secteur hypothécaire américain. En deux ans, il a réussi à gagner environ 1 milliard de dollars sur ce marché. Sept ans plus tard, il a fait un deuxième retour. Les journaux ont rapporté que Soros a recommencé à passer beaucoup de temps au bureau malgré son âge un peu avancé de 86 ans.

Ces dernières années, le financier célèbre a participé à des activités sociales. Ses fonds sponsorisent des organisations à but non lucratif dans le monde entier, et par conséquent il est souvent accusé de nuire aux fondations des états et de sponsoriser des révolutions.

 

Trading comme Soros : 2 Principes d’or

L’expérience de Soros est tout à fait particulière. On peut penser qu’il doit son succès exclusivement à des projets audacieux, mais le moteur de sa stratégie est né au milieu du siècle dernier. Dans une interview, Soros a énoncé deux grands principes qui ont fait son succès.

  • Premier principe : la vision du monde des acteurs du marché est incohérente et biaisée. Il a appelé ce principe “le principe du faux”.
  • Deuxième principe (le principe de réflexivité) : des points de vue imparfaits entraînent des actions erronées.

 

Comment Appliquer ces Principes au Trading ?

Supposons que les traders attendent les communiqués de presse sur les réserves de pétrole brut des Etats-Unis. Lorsque les réserves augmentent, le prix du pétrole a tendance à baisser. Les traders mal informés se mettent à vendre des contrats à terme de pétrole.

Cependant, il y a certainement un groupe d’investisseurs qui savent qu’une violente tempête va bientôt se produire dans le Golfe du Mexique, que les raffineries de pétrole seront fermées et que la production d’or noir descendra en dessous des niveaux usuels. C’est un facteur positif pour les cotations pétrolières.

Dans ce cas, des investisseurs spécialisés peuvent surenchérir sur les positions des traders ordinaires et gagner sur l’achat de la matière première. La réalité est la suivante : les sociétés d’investissement et les fonds spéculatifs disposent souvent d’un grand nombre de données et agissent donc plus efficacement.

 

Renoncez à vos Préjugés

George Soros nous montre comment raisonner en préparant le bon fondement d’information pour toute transaction. Si vous voulez réussir, renoncez à tout préjugé. Tout est en mouvement.

L’expérience de Soros nous montre que même ses propres développements peuvent perdre de leur pertinence. Selon son témoignage, le rendement des stratégies d’investissement développées par George a diminué au cours des dernières années. Cela est dû à leur démocratisation dans le livre de Soros « L’alchimie de la Finance ».

Chaque jour, des milliers de flux d’informations se croisent sur le Forex et sur d’autres marchés. Il n’est pas toujours possible de retrouver la juste position, mais George Soros a également commis des erreurs. Cependant, il n’a pas perdu son envie d’aller plus loin, ce qui lui a permis de devenir riche et célèbre.

Nous avons tous vécu des expériences similaires durant nos transactions, c’est pourquoi les témoignages de personnes telles que George Soros nous enseignent des leçons précieuses. Ils nous inspirent et nous motivent à aller de l’avant, à nous améliorer, à travailler en fonction du marché, des informations, des actifs et de l’argent.

Articles similaires
Mode de Vie

L’Âge est Relatif dans le Trading

Quel âge faut-il avoir pour commencer le trading C'est une bonne question, mais la réponse peut vous surprendre. La vérité est que l'on n'est jamais trop jeune ou trop vieux pour c...
Mode de Vie

Olymp Trade : Édifiant un Monde Meilleur

Jusqu'à présent, Olymp Trade a mené à bien plusieurs campagnes de charité dans divers domaines. L'entreprise prévoit de poursuivre ses investissements sociaux dans les communautés...
Blog Officiel Olymp Trade